EN

Son histoire

Au cours du 19e siècle sont arrivés les valeureux pionniers qui ont défriché et colonisé notre magnifique territoire. La région, riche en lacs, rivières et autres ressources naturelles, a été divisée en concessions qui ont été accordées à des colons pour y aménager leurs résidences et domaines agricoles. À cette époque, la population du milieu trouvait du travail principalement dans les exploitations forestières et minières.

 

Nos premiers bâtisseurs ont construit, au fil des ans, chemins, ponts, moulins, scierie, fromagerie, églises, bureaux de postes, magasins généraux, écoles de rang, boutiques de forge, hôtels et autres commerces et ont façonné les communautés des villages de Perkins, Saint-Pierre-de-Wakefield et Poltimore. Au début du 20e siècle, la région était reconnue par les amateurs de chasse et de pêche, parmi lesquels on retrouvait des touristes américains.

 

Le ministère des Affaires municipales, sous l’égide du ministre Victor Goldbloom, a procédé, en 1974, à plusieurs regroupements de municipalités. C’est ainsi qu’en 1975, les villages de Perkins, Saint-Pierre-de-Wakefield et Poltimore ont été fusionnés pour former l’actuelle Municipalité de Val-des-Monts.

 

Depuis, Val-des-Monts a connu une importante croissance. Son territoire, de 480,77 kilomètres carrés, comprend, entre autres, un réseau routier municipal de plus de 270 km et plusieurs infrastructures communautaires et de loisirs, dont un aréna, deux rampes de mise à l’eau, une plage publique, trois bibliothèques, des parcs de rouli-roulant, des structures de jeux pour enfants, des patinoires extérieures, des terrainss de balle, des terrains de soccer ainsi que des salles communautaires.