EN
Information – COVID-19 – Val-des-Monts Lire la suite

Environnement

POUR DE L'INFORMATION OU TOUTES QUESTIONS

Préposé à l'information 
819 457-9400, poste 2315
environnement-urbanisme@val-des-monts.net 

 


 

 

LUTTE AUx CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Les changements climatiques nous affectent tous. Que ce soient nos hivers qui sont plus doux et nos étés qui sont un peu plus chauds, le nombre accru de journées et des nuits chaudes, la diminution de jours de gel et de nuits froides, l’augmentation des précipitations (pluie et neige), il s’agit là de signes évidents qu’il y a globalement plus de chaleur dans l’atmosphère.

Puisqu’il y a plus de chaleur dans l’atmosphère, l’évaporation s’intensifie, créant ainsi plus d’humidité et plus d’énergie dans l’air. Le risque d’événements météorologiques violents est alors plus grand, comme de grands vents, des orages et des pluies plus torrentielles.

Les effets des changements climatiques ont déjà affecté différents éléments au Québec :

  • L’eau – la modification de sa quantité et de sa qualité.
  • L’air – l’augmentation des pollens.
  • La faune – le déclin de certains animaux.
  • La flore – la modification de la composition des forêts.
  • L’environnement naturel – la fonte du pergélisol, les inondations et l’érosion des côtes.
  • Les constructions humaines – les problèmes liés aux routes et aux installations de gestion des eaux.
  • L’économie – les coûts associés aux catastrophes, comme la tempête de verglas de 1998 qui a coûté 5,4 milliards.
  • La santé et la sécurité publiques – par exemple, la tempête de verglas de 1998 qui a causé la mort de 28 personnes, en a blessé 945 et à en fait évacuer 17 800 autres.
  • Les périodes d’inondation de l’automne 2017 et du printemps 2019 qui ont eu des répercussions humaines et financières importantes.

 

Ensemble, nous pouvons lutter contre les changements climatiques

Additionnées les unes aux autres, les actions que nous posons au quotidien, chacun d’entre-nous, pour lutter contre les changements climatiques font une réelle différence.

Cette section propose une multitude de gestes simples pour nous aider à modifier certains comportements et ainsi réduire notre empreinte carbone et nous adapter aux impacts des changements climatiques.

 

Ensemble, nous faisons tous partie de la solution!

Objectif 1 - Réduire notre consommation d’énergie inutile

  • Éteignez les lumières lorsque vous n’êtes pas dans une pièce
  • Installer des ampoules écoénergétiques, par exemple à diode électroluminescente (DEL)
  • Diminuez la température pendant la nuit et quand vous vous absentez
  • Débranchez les appareils lorsque vous n’en avez pas besoin
  • Installez des thermostats électroniques programmables
  • Recherchez le symbole ENERGY STAR lors de l’achat d’électroménagers
  • Les journées ensoleillées, fermez les rideaux l’été et ouvrez-les l’hiver
  • Améliorez l’isolation de votre habitation en prévision de l’hiver (calfeutrage des fenêtres, pose de coupe-froid, etc.)
  • Protégez votre piscine d’une couverture thermique, installez une minuterie pour le filtre et munissez-vous d’un chauffe-eau solaire

Toutes ces mesures favorisent une diminution de la quantité d’énergie que vous consommez. En plus, elles vous apportent plusieurs bénéfices. Par exemple, en installant des thermostats électroniques programmables, vous réduirez vos frais annuels de chauffage (une économie allant jusqu’à 10 % !). En calfeutrant vos fenêtres, vous éliminerez jusqu’à 40 % des pertes de chaleur de votre maison, et diminuerez donc la quantité d’énergie nécessaire pour la chauffer.

 

Objectif 2 - Évitez le bois comme mode de chauffage principal

Le chauffage au bois représente une source importante de contaminants dans l’atmosphère. La fumée dégagée par la combustion est présente à l’extérieur comme à l’intérieur des maisons et peut avoir des effets néfastes sur la santé.

Pour le chauffage principal de votre demeure, les énergies moins polluantes telles que l’électricité sont donc à privilégier. Si vous désirez utiliser un foyer ou un poêle à bois, limitez leur usage, particulièrement les jours de smog. Achetez un modèle certifié qui respecte le Règlement sur les appareils de chauffage au bois et dont la fiche technique indique un taux d’émissions de particules de l’ordre de 1 g/h.

 

Objectif 3 - Remplacez votre vieux système de chauffage

Certaines habitations possèdent un système de chauffage ou un chauffe-eau fonctionnant au mazout ou à d’autres combustibles fossiles. En les remplaçant par des appareils alimentés par des énergies renouvelables comme l’électricité, vous améliorez l’efficacité énergétique de votre maison, vous réduisez vos émissions de GES et vous faites des économies.

 

Objectif 4 - Réduisez, réutilisez, recyclez… et compostez

En réduisant votre consommation à la source, en recyclant et en réutilisant des objets existants, vous diminuez la quantité de matières premières qui doivent être extraites et transformées pour fabriquer de nouveaux produits. Ainsi, vous contribuez à réduire les émissions de GES associées à l’usage d’articles neufs.

Le compostage génère également moins de GES que la décomposition des matières organiques dans les sites d’enfouissement, procédé qui dégage d’importantes quantités de méthane, un GES très puissant.

Au moment de trier vos déchets, votre famille et vous prenez conscience de ce que vous jetez. Vous êtes alors plus critiques envers le gaspillage et vos habitudes de consommation. Et qui dit moins de gaspillage dit plus d’argent dans vos poches.

 

Objectif 5 - Consommez des produits locaux

Manger local est un gage de santé pour vous et pour l’environnement. En plus, c’est facile : recherchez les logos ou certifications identifiant les produits de chez nous (Québec Vrai, Aliments du Québec), ou joignez-vous à un groupe d’achats dans votre communauté (paniers de fermiers, marchés de solidarité).

En achetant local et de saison, vous réduisez votre empreinte carbone, vous encouragez les entreprises d’ici et vous avez le plaisir de découvrir la fraîcheur et la diversité des produits du terroir.

Lors de vos projets de rénovation ou de construction, pensez à utiliser des matériaux d’origine locale à faible empreinte carbone, comme le bois d’œuvre québécois.

En plus d’être esthétique, le bois d’œuvre québécois est une ressource renouvelable qui émet moins de GES que plusieurs autres matériaux couramment utilisés dans le secteur de la construction.

 

Objectif 6 - Préférez le durable au jetable

Privilégier les produits durables aux produits jetables, c’est réduire votre consommation d’articles à usage unique. En achetant moins d’essuie-tout, de lingettes, de rasoirs, de vaisselle et d’ustensiles en plastique, vous diminuez considérablement la quantité de déchets acheminés aux centres d’enfouissement. Ainsi, vous contribuerez à réduire les émissions de GES nécessaires à leur fabrication et celles produites lors de leur fin de vie.

 

Objectif 7 - Privilégiez les transports en commun, la marche ou le vélo

Laisser la voiture à la maison est un bon geste pour diminuer votre impact sur le climat. Pour vos déplacements personnels et professionnels, privilégiez les transports collectifs et actifs, tels que la marche ou le vélo.

Les transports en commun, comme l’autobus, sont parfois plus rapides que la voiture, surtout aux heures de pointe.

Pour vos déplacements de courte distance, pensez au vélo, qui est plus rapide que la marche, les transports en commun et même la voiture. Économique à l’achat et à l’usage, il n’occasionne aucun problème de stationnement et, en plus, il vous maintient en forme!

Vos enfants peuvent également opter pour la marche ou le vélo pour se rendre à l’école.

 

Objectif 8 - Respectez les limites de vitesse

Sur les grandes routes, respectez les limites et utilisez votre régulateur de vitesse.

Une conduite supérieure à 90 km/h augmente considérablement votre consommation d’essence. En maintenant une vitesse constante et raisonnable, vous réduisez vos émissions de GES et économisez une quantité considérable de carburant.

 

Objectif 9 - Ne laissez pas tourner votre moteur au ralenti

Plus votre moteur tourne au ralenti, plus il émet des GES et consomme du carburant. Il est donc préférable d’arrêter votre véhicule : c’est plus économique, et c’est meilleur pour l’environnement.

Si, en hiver, votre moteur fonctionne au ralenti 30 minutes par jour durant 2 mois, vous dépenserez un plein d’essence sans avoir parcouru le moindre kilomètre. Pensez à l’éteindre!

 

Objectif 10 - Si vous avez besoin d’acheter un véhicule, optez pour un véhicule écoénergétique

En achetant un véhicule écoénergétique, incluant les voitures électriques et hybrides rechargeables, vous diminuerez votre consommation de carburant et vos émissions de GES pour les prochaines années!

 

Objectif 11 - Faites régulièrement l’entretien de votre véhicule

Un entretien régulier améliore le rendement énergétique de votre véhicule. On sait entre autres qu’un moteur bien réglé consomme moins de carburant et que le contrôle régulier de la pression des pneus allonge leur durée de vie ainsi que la consommation.

 

Objectif 12 - Planifiez vos déplacements

Moins vous faites usage de votre véhicule, moins vous libérez de contaminants dans l’atmosphère. C’est une habitude de vie saine à adopter, pour vous et votre famille.

Évitez les allers-retours inutiles et coûteux en temps et en argent en planifiant vos déplacements.

Pour vos vacances, privilégiez le train ou le bus lorsque c’est possible et voyagez local en parcourant la province!

Le train et l’autobus consomment beaucoup moins de carburant que l’avion et l’auto solo. De plus, le Québec recèle de nombreuses destinations touristiques intéressantes que beaucoup de Québécois n’ont pas encore découvertes.


Activités du service

5 mars 2020 - Programme municipal de gestion des fosses septiques - Calendrier des inspections

Nous sommes heureux de mettre en ligne l'horaire prévue des inspections en liens avec notre nouveau programme d'inspection des installations septiques.

Pour faire une recherche à l'intérieur du document, faites contrôle F (appuyer sur la touche ctrl tout en appuyant sur le lettre F) et inscrivez le nom de votre rue. Une fois la rue localisée, repérez votre adresse civique pour connaître la semaine d'inspection prévue pour votre propriété.

 

Dès le mois d'avril 2020, une équipe de préposés procèderont aux vérifications des installations et vous informeront de la nécessité ou non de faire vidanger votre fosse septique. Lorsqu'une vidange sera requise, elle sera aux frais du propriétaire qui aura la liberté de choisir l'entrepreneur de son choix. La principale mission de ce programme est de s'assurer que les installations septiques soient correctement inspectées, de façon annuelle, et que celles-ci soient vidangées en fonction de leurs besoins réels et non en fonction d'un calendrier établi.

Si des informations supplémentaires vous sont nécessaires, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de l’Environnement et de l’Urbanisme au numéro 819 457-9400, poste 2315, ou directement avec le Préposé au programme de gestion des boues de fosses septiques, monsieur Charles-Henri Paquette, au poste 2311, ou par courriel à l'adresse suivante :

charles-henripaquette@val-des-monts.net

 


16 février 2019 - Parc écologique Pélissier - Mise à jour des travaux

Soucieuse de son environnement et d'offrir à ses citoyens des services à la hauteur de leurs attentes, la Municipalité de Val-des-Monts a amorcé, en 2015, un changement de vocation au site connue comme étant la plage Pélissier, propriété sise à l'extrême Ouest du lac McGrégor.

 

 

Le site porte le vocable de Parc écologique Pélissier puisque la Municipalité a débuté une transformation importante des lieux dans un objectif de redonner un caractère naturel à la rive du ruisseau Pélissier et à la rive du lac McGregor. 

 

 

L'environnement des lieux est et sera au cœur de nos préoccupations. Bien entendu l'accès public à la rampe de mise à l'eau a été conservé et amélioré, les visiteurs peuvent déjà apprécier un bâtiment d'accueil plus chaleureux et fonctionnel, une aire de stationnement agrandie, l'éclairage du site, l'installation d'un imposant quai, facilitant la mise à l'eau et le retrait des bateaux, et des aires de pique-nique et des barbecues. La location de kayaks sur le site est offerte depuis l'été 2016.

 

 

La seconde phase du projet s'est amorcée en avril 2017. Cette phase consiste en l'aménagement d'un sentier d'interprétation des terres humides et de la frayère. Une fois complété, le site servira de lieu de détente et d'éducation, axé sur la richesse environnementale du site.  Durant l'hiver 2017-2018, les passerelles ont étés implantés. Dès le printemps 2019, les ponts seront installés ce qui nous permettera d'ouvrir le sentier au milieu de l'été 2019, une fois les panneaux d'interprétation installés.

 

 

Nous invitons tous les citoyens et amoureux de la nature à venir profiter des lieux. Pour toute information, n'hésitez pas à communiquer avec un de nos représentants.

 

 

 


Collecte de piles

 

 

VAL-DES-MONTS VOUS OFFRE LA POSSIBILITÉ DE RECYCLER VOS PILES DOMESTIQUES!

Les piles domestiques sont souvent d'apparence inoffensive, mais les composantes de plusieurs d'entre elles sont considérées comme des résidus domestiques dangereux. En effet, les métaux lourds utilisés sont corrosifs et très souvent cancérigènes. Ils peuvent aussi créer des allergies, des problèmes au niveau du système reproducteur et des effets neurotoxiques. De plus, la présence de ces métaux lourds dans nos dépotoirs produit une pollution des sols et des nappes phréatiques.

La récupération des piles usagées permet d'éviter la contamination des sols et valorise les différents métaux qu'elles contiennent, tels que le nickel, le zinc, le fer, le cadmium, le manganèse et le mercure.

Malgré la forte augmentation du recyclage des piles au Québec, grâce aux différents programmes de recyclage, cette contamination demeure une problématique non négligeable.

Conformément à sa Politique environnementale, portant le numéro EU-2011-002, et afin de participer à l’effort collectif, la Municipalité de Val-des-Monts met à votre disposition neuf (9) récupérateurs de piles aux endroits suivants :

  1. À l’Hôtel de ville sis au 1, route du Carrefour
  2. Chez McClelland sis au 36, chemin du Pont
  3. Au Marché Alimentaire Tessier sis au 1019, route Principale
  4. Au Marché Alimentaire Métro-Richelieu sis au 1732, route du Carrefour
  5. À la pharmacie Familiprix sise au 1797, route du Carrefour
  6. À l'école l'Équipage sis au 20, chemin de l'École
  7. Bibliothèque de Perkins sise au 17, chemin du Manoir
  8. Bibliothèque de St-Pierre sise au 24, chemin du Parc
  9. Bibliothèque de Poltimore sise au 2720, route Principale

Nous vous encourageons ainsi à disposer de vos piles d'une façon éco-responsable. Les piles seront par la suite traitées et récupérées conformément aux exigences environnementales. Il vous est également possible de laisser vos piles à l'Hôtel de ville après nos heures d’ouverture en les déposant, à l'intérieur d'un sac, dans l’ouverture près de la porte d'entrée de la salle du conseil municipal, située à l’ouest de l’immeuble.

Nous vous appelons donc à l'action! En recyclant vos piles, vous contribuez à la protection de l'environnement.


le Compostage à domicile

Le compostage, un moyen facile et naturel de contribuer  au développement durable !

La Municipalité a amorcé, en juin 2018, un vaste projet qui consistera à fournir gratuitement à tout les logements qui n'en sont pas équipés, un bac à compost, un bac de cuisine et un aérateur afin de joindre le pas aux nombreux citoyens qui procèdent déjà aux activités de compostage.  Cette campagne vise à atteindre les objectifs de réduction de déchets fixés par le Gouvernement du Québec. 

Les résultats positifs ne se sont pas fait attendre. Au 31 décembre 2018, le poids de nos déchets devant être acheminé au dépotoir à diminué de 764 tonnes ! Il s'agit de tout un exploit. Nous devons remonter avant 2002 pour atteindre un tel poids de matières résiduelles. A ce moment, Val-des-Monts comptait moins de 8 400 citoyens.

Nous vous encourageons à poursuivre cet effort et si tous les citoyens de Val-des-Monts compostent, cette action écologique fera en sorte de réduire d'avantage le poids des déchets et nous bénéficierons ainsi une économie substantielle.

Si vous désirez obtenir un composteur supplémentaire, il est possible de vous en procurer un à l'Hôtel de ville, sis au 1, route du Carrefour, à Val-des-Monts.

 

Afin de soutenir les citoyens soucieux de leur environnement, la Municipalité de Val-des-Monts est heureuse de vous offrir un composteur domestique, un bac de cuisine et un malaxeur au prix modique de 50,00 $ .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour toute information relative à l'achat de ces équipements, prière de contacter la Préposée à l'information, au numéro : 819-457-9400, poste 2315.
 

 

 

Vous n'avez pas été en mesure d'assister à l'une de nos formations ?

Vous pouvez visiter le site du formateur en cliquant sur le lien suivant :

 

Pour accéder à un résumé des différentes formations, cliquez sur un des liens suivants :

 

Vous pouvez également jeter  un coup d'oeil à un vidéo produit par la Municipalité de Saint-Lazare

 

 

Mais au fait, qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage est une méthode naturelle de transformation saine des déchets organiques tels que nos déchets de cuisine et de jardin. Une fois dans votre bac à compost, ces matières organiques, étant en contact avec le sol et en présence d'eau et d'air, attirent les micro-organismes, dont les bactéries et les champignons, ainsi que les vers, qui les transforment en un compost fertile. Ce terreau fertile peut être utilisé dans vos platebandes, jardins, potagers, plantes intérieurs, pelouse, etc. Ce riche compost apporte un grand nombre de nutriments essentiels à vos végétaux !

Voici quelques-unes des motivations qui peuvent être évoquées pour transformer la matière organique à la maison :

 

  • Diminuer de 40 % le volume des déchets et ainsi réduire la pollution
  • Réduire la pollution de l’air puisque la décomposition de la matière organique en anaérobie (dans les sites d’enfouissement) dégage des biogaz, dont le méthane, qui est un des principaux gaz à effet de serre
  • Économiser des sommes importantes de coûts de cueillette, de transport et de gestion des sites d’enfouissement

 

  • Substituer le compost aux engrais chimiques
  • Assainir le sol (en compostant nous éliminons plusieurs pathogènes et maladies contenues dans le sol)
  • Avoir un potager, des plantes et des fleurs qui sont robustes et en santé
  • Approvisionner les plantes de nombreux nutriments essentiels
  • S'en servir comme activité de jardinage et de plein air, etc.
  • Faire du jardinage écologique
  • Éviter le gaspillage des ressources
  • Prendre des résidus organiques ailleurs, considérés comme des déchets, et les transformer en un compost qui a de la valeur

 

 

Nous vous encourageons à vous joindre au mouvement, si cela n'est pas déjà fait, et à passer le mot à vos familles et amis ! Joignez-vous au programme de compost et participez à rendre notre belle Municipalité plus écologique ! Nous apprécions votre participation et nous vous incitons à le faire en grand nombre!

Pour plus d'information, cliquez sur le guide « le compostage facilité »

 

Le Cône vert

La Municipalité de Val-des-Monts est heureuse de vous offrir la possibilité de composter les résidus de viande, le poisson, les os et arêtes et les produits laitiers. En effet, les personnes intéressées peuvent obtenir le ‘’Cône vert’’ auprès de la Municipalité.

Le ‘’Cône vert’’ est un bio digesteur qui transforme les déchets alimentaires en leurs composants naturels, c’est-à-dire en eau, en dioxyde de carbone et en résidus négligeables. L’unité chauffée dans le jardin par le soleil, accepte tous les déchets alimentaires.

Du compostage traditionnel, vous pouvez dorénavant passer à la biodigestion. Le premier biodigesteur domestique, le Green Cone, fut inventé par un Canadien qui cherchait une solution pour composter au pays de l'ours noir. En plus d'être moins attirant pour les ours et autres bestioles qu'on pourrait croire, il s'avéra très efficace pour faire “disparaître” les restes de tables de façon écologique. Mais sa principale qualité est sa surprenante simplicité d'utilisation. Le fameux “cône vert” a depuis été adopté par des milliers de personnes à travers le monde comme méthode facile de transformer les résidus alimentaires, proprement et sans nuire à l'environnement.

La “digestion” des aliments en tant que méthode d'élimination d'un problème bien concret n'est pas la solution parfaite, mais elle s'avère une façon pratique, simple et économique de soustraire des tonnes d'ordures de nos poubelles qui, autrement, entraînent des coûts économiques et environnementaux que nous ne pouvons plus nous permettre.

La conception brevetée du système utilise la chaleur produite par le soleil entre les cônes interne et externe pour favoriser la circulation de l’air, ce qui facilite la croissance de micro-organismes bénéfiques et le processus de décomposition aérobie souhaité.

Pour en savoir davantage sur le ‘’cône vert’’, visiter ces pages :

http://www.compostec.ca/francais.html

https://www.csrpa.ca/wp-content/uploads/2017/01/French-Canadian-GreenCone.pdf

Nous sommes heureux de vous offrir le biodigesteur à 80$ taxes et livraison incluse. Pour vous le procurer, vous pouvez vous présenter à nos bureaux, nous téléphoner au 819-457-9400 poste 2315 ou nous écrire à andreturcotte@val-des-monts.net.

Les quantités sont limitées. Pour toute information supplémentaire, veuillez composer le 819-457-9400 poste 2315


Foresterie et traitement sylvicole

 

 

Le Canada est l'un des plus grands pays forestiers au monde, c'est donc évident que l'industrie forestière canadienne soit le plus grand exportateur de produits forestiers au monde. En 2009, elle avait un chiffre d'affaires estimé à plus de 54 milliards de dollars dont près de 70 % des produits étaient exportés.

L'industrie forestière canadienne est également l'un des plus gros employeurs au pays. Elle procure plus de 864 000 emplois, dont 339 000 emplois directs (aménagement, exploitation, production de bois d'œuvre et production de pâtes et papiers) et 524 100 emplois indirects (fournisseurs et manufacturiers d'équipements et machineries, fournisseurs de services aux entreprises forestières et papetières, etc.) dans toutes les régions du pays, ce qui représente 5,3 % de l'ensemble des emplois au Canada.

Au Québec, ce sont plus de 400 000 emplois, dont plus de 150 000 emplois directs (incluant l'industrie papetière) et 250 000 emplois indirects que cette industrie a créés. Cette industrie a un chiffre d'affaires au Québec totalisant plus de 1,1 milliard de dollars.

Puisque l'activité forestière entraîne des retombées économiques importantes, la Municipalité a adopté une approche de cohabitation avec cette industrie en permettant les activités forestières sur son territoire tout en assurant la pérennité de cette ressource. Puisque la conservation de nos forêts est jugée essentielle afin de préserver la biodiversité et la beauté de nos paysages, la Municipalité a adopté divers outils réglementaires afin d'encadrer les activités forestières et les traitements sylvicoles sur son territoire.

À cet effet, quiconque désire procéder à des travaux d’abattage d’arbres représentant cent (100) cordes de bois et plus par année (une corde de bois correspond à un empilement de bois mesurant quatre (4) pieds de haut X quatre (4) pieds de profondeur X huit (8) pieds de long) doit, au préalable, obtenir de l’officier responsable un certificat d’autorisation d’abattage d’arbres.

L’abattage d’arbres est formellement interdit dans une érablière située en zone agricole.

Tous les travaux d’abattage d’arbres doivent être effectués sous la surveillance d’un ingénieur forestier. À la fin des travaux ou à l’expiration du délai du certificat d’autorisation, l’ingénieur forestier devra fournir un document attestant que la coupe est conforme au certificat d’autorisation émis, ainsi qu’aux lois et règlements en vigueur.

 


INSTALLATION SEPTIQUE

 

 

Une installation septique est un ensemble de composantes servant à l'évacuation et à l'épuration des eaux usées et/ou des eaux ménagères, comprenant généralement une conduite d'amenée, une fosse septique et un élément épurateur. Les installations septiques sont encadrées par une réglementation provinciale, Q-2, r.22, qui est déléguée aux municipalités pour son application. Ce règlement provincial sert pour les résidences de six (6) chambres à coucher et moins et pour d’autres usages, tels que des commerces n’excédant pas 3 240 litres par jour.

Afin d'obtenir un permis pour une installation septique, vous devez déposer des plans et devis relatifs au système d'épuration des eaux usées lesquels doivent être signés par un ingénieur ou un technologue professionnel.

Pour l'ajout d'une ou plusieurs chambres à coucher ou lors d’un changement d’usage de l’immeuble ou d’une partie de celui-ci, une vérification de la capacité du système d'épuration des eaux usées sera requise puisque celle-ci doit répondre à la nouvelle demande.

Plusieurs facteurs influencent le choix ou le type d’installation septique qui sera possible de faire sur une propriété. Ainsi la pente du site, la profondeur de l’eau souterraine, la profondeur du roc, le type de sol, la distance des puits environnants et la superficie disponible pour le système septique sont des éléments qui devront être vérifiés par l’ingénieur ou le technologue sur le site. 

L'installation septique doit être construite sous la surveillance d'un ingénieur ou d'un technologue professionnel et le propriétaire doit transmettre, à la fin des travaux et avant l’occupation du bâtiment, une attestation certifiant la conformité de l'installation septique au permis de construction émis ainsi qu'aux lois et règlements en vigueur. Lorsqu’une fois construite, si les détails de constructions de l’installation septique diffèrent de ceux du rapport de conception approuvé au permis, ladite attestation de conformité devra prévoir un plan « tel que construit ».

Bonnes habitudes et entretien :

La réglementation stipule que nul ne peut rejeter ni permettre le rejet dans l’environnement des eaux provenant du cabinet d’aisance d’une résidence isolée ou des eaux usées ou ménagères d’une résidence isolée. Il est donc de la responsabilité de tout propriétaire de faire les entretiens et réparations (avec un permis) lorsqu’il est requis afin d’éviter que l’installation septique ne devienne une source de pollution.

Les fosses septiques doivent être vidangées périodiquement car il y a deux types de solides qui s’y accumulent avec le temps. Les boues décantent au fond de la fosse et l’écume s’accumule à la surface du liquide. Ces deux types de solides, en trop grande quantité, peuvent bloquer la tuyauterie ou se déplacer vers le champ d’épuration, ce qui peut altérer la performance du système septique. Notre programme de mesurage des boues des fosses septiques a été implanté en raison de cette préoccupation.

De nombreux produits ménagers et autres substances ne doivent en aucun cas être rejetés dans la plomberie d’une résidence car les installations septiques ne sont pas conçues pour les traiter. Voici quelques exemples d’objets ou de substances qui ne doivent pas se trouver dans un système septique :

  • Papiers essuie-tout
  • Papiers hygiéniques non conçus pour les installations septiques et mouchoirs
  • Produits chimiques (produits nettoyants) en grande quantité
  • Produits pétroliers (huile, essence)
  • Produits pharmaceutiques
  • Préservatifs (condoms)
  • Tampons et serviettes sanitaires
  • Wet-ones
  • Cure-oreilles (Q-tips)
  • Graisses de cuisson
  • Tout autre objet toxique ou non biodégradable  

Pesticides

 

 

L'usage des pesticides est maintenant tellement répandu dans notre société que nous avons tendance à oublier que ces produits sont d'abord élaborés pour détruire et contrôler des organismes jugés indésirables ou nuisibles.

Lorsque l'on applique des pesticides, l'environnement peut être contaminé par ces substances, que ce soit l’eau, l’air ou le sol. Ils peuvent avoir des effets nocifs sur les organismes non visés, y compris l'être humain. C'est pourquoi de nombreux pays ont légiféré afin de contrôler la vente et l'usage de ces produits.

Au Canada, le domaine des pesticides est à compétence partagée entre le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux et les instances municipales. Le gouvernement fédéral contrôle notamment l’homologation, la mise en marché et l’étiquetage des pesticides. Les provinces et les territoires peuvent réglementer la vente, l’utilisation, l’entreposage, le transport et l’élimination des pesticides homologués par le gouvernement fédéral. Elles ont également le pouvoir de restreindre ou d’interdire dans leur champ de compétence, l’usage de produits homologués. Pour leur part, les municipalités ont, dans plusieurs provinces, le pouvoir d’établir une réglementation plus poussée, principalement quant à l’utilisation des pesticides en milieu urbain, en tenant compte de leurs particularités locales.

Des initiatives axées principalement sur l’information, la sensibilisation et la recherche de solutions alternatives à l’utilisation des pesticides complètent la réglementation.

Afin de respecter ses engagements liés à la protection de l'environnement, la Municipalité de Val-des-Monts a adopté un règlement interdisant l'application de pesticides et de fertilisants sur toute l’étendue de son territoire à l’exception :

  1. Des applications ayant pour but le contrôler ou la destruction des insectes lorsqu’il y a infestation d’une propriété, en autant que cette infestation ait été confirmée par un spécialiste ou un professionnel compétent en la matière. Toutefois, toute application de ce genre doit être limitée à la partie du lot pour laquelle l’infestation a été confirmée et l’application doit être effectuée sous la supervision du spécialiste ou du professionnel.
  2. Des applications de fertilisant constitué de compost fabriqué sur la même propriété, à des fins personnelles.

 

 Les espèces exotiques envahissantes

 

 

Qu’est-ce que c’est?

Une espèce exotique envahissante (EEE) est un végétal, un animal ou un micro-organisme (virus, bactérie ou champignon) qui est introduit hors de son aire de répartition naturelle. Son établissement ou sa propagation peut constituer une menace pour l’environnement, l’économie ou la société.

Comment sont-elles introduites?

La plupart des EEE sont introduites dans notre environnement par les eaux de l'est (ballast) des navires, par la navigation de plaisance, par des activités comme l’aquariophilie, l’horticulture ou l’aquaculture et par le commerce des animaux de compagnie. Le transport de matières organiques telles que le bois, le sable et la terre peuvent également être des voies d’entrées pour les espèces envahissantes.

Espèces envahissantes présentes ou susceptibles d’être présentes sur le territoire de Val‑des‑Monts.

Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

La berce du Caucase est une plante envahissante pouvant être dangereuse pour l’être humain. Elle fut introduite au Québec en 1990 et continue de se propager. Lors de l’identification d’une berce du Caucase, il est essentiel d’appliquer les précautions nécessaires et de signaler sa présence à la Municipalité ainsi qu’au ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) du Québec.